La douane malgache à l'écoute: pour toute demande d'information, doléances, dénonciations ou besoin d'assistance, contactez le numéro vert 360

Atelier de sensibilisation et de formation : Pour une meilleure gouvernance des projets de développement à  Madagascar

 

 Le Ministère de l’Economie et des Finances (MEF) à travers la Direction Générale du Trésor/Direction de la Dette Publique a organisé un atelier de sensibilisation et de formation sur la gestion des projets sur financements extérieurs les 16 au 19 février 2021 à Andraharo. L’initiative est destinée aux gestionnaires et toutes les parties prenantes dans l’exécution des projets, que ce soient au niveau des ministères sectoriels ou au niveau du MEF. Ces formations visent à améliorer la gouvernance des projets pour que leurs actions aient un impact direct et palpable sur le développement notamment à travers l’amélioration de la capacité d’absorption des financements extérieurs par le pays qui est encore faible pour diverses raisons. Ainsi, la sensibilisation de toutes les parties prenantes au projet pour une meilleure gestion des projets est une des actions pouvant contribuer à améliorer ce taux d’absorption. Avec les objectifs d'émergence du Président de la République, Andry Rajoelina, il est capital de mobiliser toutes les ressources disponibles de manière efficiente. 

L’amélioration de ce taux d’absorption est très importante. Il est de ce fait primordial de renforcer la capacité des acteurs.  Nous devons être en mesure d’exécuter à temps les projets et de dépenser le financement comme il a été prévu initialement. Si nous réussissons à améliorer ce taux d’absorption, nous pourrions demander un rehaussement du plafond d'endettement extérieur. Tel a été le message principal véhiculé par le Ministère de l’Economie et des Finances lors de cet atelier.

La première journée a été consacrée aux projets exerçant dans les secteurs de l’agriculture, de l’environnement et de la pêche. Les intervenants n’ont pas manqué de souligner l’importance de la maîtrise du cycle de vie d’un projet par les acteurs. Cela permet d’éviter des demandes d'extension de projets, qui génèrent des dépenses supplémentaires. Ils doivent ainsi s’imprégner du processus dès la préparation, suivre de près le Plan de Travail Annuel durant l’exécution et respecter le calendrier d’exécution. L’annulation d’un projet par un partenaire financier suite au non-respect des délais peut d’ailleurs avoir des impacts sur le développement que ce soit en cours ou à long terme.

Cet atelier a été aussi l’occasion de rappeler aux participants que ces financements font parties des fonds destinés pour la population Malagasy. Des sensibilisations sur l’obligation d'immatriculation en plaque rouge des voitures des projets, en vertu de la circulaire 09-PM/SGAG du 09 juillet 2018 portant rétablissement de l'usage des plaques rouges pour les véhicules administratifs, dans l’objectif d’une bonne gouvernance ont d’ailleurs été effectuées. Les discussions ont également porté sur les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des projets sur financement extérieur. Par ailleurs, les participants ont été sensibilisés à l'imprégnation de la culture d’audit et d’autocontrôle ainsi que de l’obligation de résultats suivant les PTA afin d’éviter toute forme d'irrégularités ou de malversations dans la gestion de ces projets de développement.

 

 

 

 

 

 

Plan du site ::